21/05/2018

36è Festival d’Armor (2è journée) U 17 : Vers une finale Bretagne – Normandie

A l’issue de ce dimanche baigné de soleil, comme l’avait été la première journée, on attendait en U17 le FC Sochaux et le Standard de Liège dans le dernier carré. Au lieu de quoi c’est à une finale Bretagne – Normandie que nous aurons droit ce lundi sur le coup de 17 h 30, puisqu’aussi bien les demi-finales mettront aux prises, à partir de 14 h 30, En Avant de Guingamp et le Vannes OC, la grande surprise de ce tournoi, Le Havre AC et le SM Caen.

Vannes fait sensation, Guingamp accélère

Tout heureux de prendre part au pied levé au Festival d’Armor, après le forfait du Stade Lavallois retenu par les phases finales du championnat de France U17, le Vannes OC ne regrettera guère cette invitation. Après avoir tenu Reims en respect (0-0) et vaincu le Stade Brestois (2-0) samedi, les Morbihannais ont piégé le SM Caen (1-0). Ils ont pu alors défier en quart de finale le Stade Briochin, auteur lui aussi d’un très bon tournoi et dont le nul face à l’OGC Nice (0-0) a suffi pour devancer les Azuréens mais aussi le KAS Eupen au goal-average dans le groupe D.

Un but vite marqué par le n°2 Loan Guihard a permis à Vannes d’atteindre les demi-finales. Pour la plus grande joie de son coach David Gouzerch : « Le nul face à Reims samedi a mis l’équipe en confiance. Les gars sont restés sur la bonne dynamique de la saison achevée à la 3è place en National. Ils se connaissent bien depuis qu’ils ont été champions de Bretagne U13. Maintenant, c’est la fraîcheur et la réussite qui feront la différence ».

C’est de ce bon répondant dont ont su faire preuve les Guingampais en quart de finale face au Standard de Liège (3-2). Ils ont élevé leur niveau de jeu au bon moment et profité de la détermination de leur n°4, Kevin Bona, auteur de deux buts avant et après ceux inscrits par les Belges, le coup de grâce étant porté par le n°9, Wesley Eura.

Sochaux piégé par Caen

Nombreux étaient ceux qui voyaient le FC Sochaux au rendez-vous de la phase finale. Excellents samedi et bien que battus ce dimanche par Eupen (2-0), leur jeu inspiré et les belles accélérations de leur n°7 Antonio Wiltord mirent le SM Caen sur le reculoir. Mais le réalisme des Normands finit par payer en seconde période.

Matthieu Ballon, le coach normand, savoure cette réussite : « On vient à Plougonvelin depuis quatre ans et on avait toujours été éliminé en quart de finale. Je suis satisfait pour les joueurs qui ont été mis en difficulté en première mi-temps par le jeu explosif de Sochaux. Mais ils ont bien tenu et réussi à faire la différence ». Sur un coup de tête du puissant n°8 Kanan Sakho et sur un but de renard de Robin Legendre, qui exploita une mauvaise prise de balle du gardien sochalien.

Le quatrième quart de finale entre Le Havre et Rennes fut un classique du genre au Trémeur. Un but par mi-temps des Havrais , victorieux 2 à 0, leur offrit ce derby très indécis face à Caen en demi-finale.

Les issues heureuses pour les deux clubs normands contrastent avec les trois matches vierges de point vécus par le Stade Brestois et le FC Lorient, les deux grandes déceptions du week-end.

U15 : Concarneau et Plouzané dans le top 8

En subissant d’entrée deux nuls face à Auray (1-1) et face au GJ Saint-Mathieu 2 (0-0), le Paris SG a déçu et pas du tout justifié son étiquette de favori en U15. Devancé dans son groupe par le KAS Eupen, il ne sera pas au rendez-vous des quarts de finale ce lundi matin.

Concarneau, auteur de cinq succès en cinq rencontres, sera à l’épreuve des Belges. Le Plouzané AC, qui a devancé le Stade Brestois dans son groupe, défiera l’US Orléans. Le Vannes OC en découdra avec le VF La Roche-sur-Yon. Enfin, un match aussi prometteur qu’indécis mettra aux prises EA Guingamp et l’US Quévilly, qui ont récolté dans leurs groupes respectifs quatre victoires et un nul.

Yvon Joncour