25/04/2015

Geoffrey Dernis parrain de la 33ème édition en 2015

Un champion de France au Trémeur

Parrain de l’association « Fée du bonheur », créé pour concrétiser les rêves d’enfants et adolescents malades et/ou hospitalisés en Bretagne, l’ex-joueur du Stade Brestois, Geoffrey Dernis, sera l’invité d’honneur du Festival d’Armor.

Pour de nombreux joueurs, à l’issue du dernier entrainement d’avant-match, il n’est pas nécessaire de savoir s’ils seront titulaires ou remplaçants. Tout est inscrit sur leur visage, le soulagement ou la frustration. Geoffrey Dernis n’appartient pas à cette catégorie. Ainsi quand il jouait moins lors de sa deuxième saison au Stade Brestois, un sourire égayait tout de même son visage, parce qu’il avait pris le parti d’être optimiste, de voir la vie du bon côté. Et ce n’est donc pas par hasard si l’association « Fée du bonheur » créée à Brest en 1994 dans le but d’apporter du réconfort à de jeunes malades et à leurs familles, l’a choisi comme parrain.

Sur sa carrière de près de vingt ans dans l’univers professionnel, Geoffrey Dernis peut se retourner en éprouvant une légitime fierté. Elle est ornée en effet de 229 matches de Ligue 1 (24 buts), 89 matches de Ligue 2 (12 buts) mais aussi par six rencontres de Ligue des champions en 2005-2006, treize rencontre de C3 et cinq autres de Coupe Intertoto. Tous ses états de service ont été embellis par le titre de champion de France remporté avec Montpellier en 2012et, à un degré moindre par un titre de champion de D2 en 2000 et par le succès en Coupe Intertoto en 2004 récoltés avec Lille.

Lille, Saint-Etienne, Montpellier puis Brest
C’est au LOSC que le natif de Grande-Synthe (Nord) a mis le pied à l’étrier, grâce à un premier contrat pro signé en 1998. Mais c’est dans la banlieue lilloise, à Wasquehal, où il a été prêté pour deux ans, que Geoffrey a envoyé un signal fort à son club formateur en devenant un attaquant performant. Au point de gagner ses galons de titulaire sous la conduite de Claude Puel et de prendre part, en 2005 et en 2006, aux campagnes européennes du club nordiste en Ligue des champions et e Ligue Europa.

A l’été 2006, Geoffrey Dernis met le cap sur Saint-Etienne, où il sera associé sur le front offensif à Pascal Feindouno. Trois saisons plus loin, il prend la direction de Montpellier avec qui il remporte le championnat de Ligue 1 en 2012. En fin de contrat, il se laisse séduire par la proposition d’un contrat de deux ans que lui formule le Stade Brestois.

Espérant finir sa carrière en Ligue 1, Geoffrey vit toutefois en 2013 la redescente en Ligue 2 du club stadiste, où son temps de jeu s’est sensiblement réduit au fil du temps. Engagé l’été dernier par l’AEL Larissa, il n’a pu mener à son terme cette aventure exotique, en raison des difficultés financières connues par le club de D2 grecque. Mais il faudrait plus pour lui faire perdre son habituelle bonne humeur qu’il viendra exposer au stade de Trémeur durant ce week-end de Pentecôte