FERMER
26/05/2010

Christian Karembeu, parrain top-niveau de la 28ème édition en 2010

Souriant, chaleureux, très disponible. Christian Karembeu a séduit tous ceux (et ils étaient nombreux!) qui l’ont approché lundi au Festival d’Armor de Plougonvelin dont il était cette année le parrain

Que pensez-vous de l’organisation de ce Festival d’Armor? «J’ai été agréablement surpris par les installations, par la logistique, par l’organisation de ces tournois. Tout cela m’a paru très, très pro et il faut féliciter tous les bénévoles pour le travail difficile, mais bien élaboré qu’ils fournissent. Cela m’a permis de découvrir un bord de mer extraordinaire, alors que je connaissais déjà des villes comme Carhaix, Saint-Pol-de-Léon pour y avoir joué avec le FC Nantes en D4 et en D3». Votre jugement sur le niveau de jeu? «Quand on voit un club comme le Standard de Liège venir avec la ferme intention de remporter ce tournoi de moins de 17 ans, que celui-ci a accueilli des joueurs comme Figo, Makelele, Guivarch, Ouédec, Ziani, Pédros, Loko ou Gourcuff en 2000 avec Lorient, on se rend compte que c’est une compétition de grand renom. En plus, ce Festival est maintenant labellisé FIFA». Justement quelle responsabilité la FIFA vous a-t-elle confiée depuis l’arrêt de votre carrière de joueur en 2005 à Bastia? «J’ai été au départ l’ambassadeur de l’Océanie. Ce qui m’a permis d’apprendre, de faire mes classes dans le cadre de missions de la FIFA qui sont variées. I