11/06/2019

Festival d’Armor (3ème journée)

Les joueurs de Levante font fête à leur gardien Jorge Mendoza, auteur de deux parades décisives dans la séance des tirs au but face au Celta Vigo. (photo Gauthier Le Roux)


Levante vainqueur d’un tournoi très réussi
« Ohé campeones! Ohé campeones! ». La 37è édition très réussie du Festival d’Armor a eu des accents espagnols en ce lundi après-midi avec une finale totalement ibérique opposant le Celta Vigo et Levante, qui ont bien fait honneur au football de leur pays. Mais au bout des tirs au but c’est Levante qui a gagné le gros lot pour sa première visite au stade du Trémeur.et qui a poussé ces « Ohé campeones! ». C’est la troisième fois dans l’histoire du tournoi U17 depuis 1981, que la finale a été complètement étrangère, après les Bristol Rovers -Plymouth Argyle en 1984 et PSV Eindhoven – Anderlecht en 1985 remportés par les premiers nommés.
 
Mendoza, gardien bondissant  
Avec ses cheveux blancs (peroxydés), il a des faux airs de gardien plutôt âgé et expérimenté. Mais c’est un gars bien de son âge, un gardien bondissant, Jorge Mendoza Silva, le dernier rempart de Levante. C’est lui, grâce à deux belles parades lors des tirs au but (4-3), qui a propulsé son équipe vers le succès après une rencontre achevée sur un score de 1 à 1. Le Celta Vigo avait ouvert le score par son n°14 Pablo Gonzalez Meixus. Mais il n’a pas fallu attendre le facteur pour avoir la réponse de Levante. Une minute plus tard, les joueurs de Valence égalisaient par leur avant-centre Pulpon Piquer, sacré d’ailleurs meilleur joueur du tournoi. Avant l’épilogue que l’on sait, ce match fut un affrontement sans concession entre les deux équipes, d’abord sur les plans technique et tactique puis au fur et à mesure que le match avançait sur un mode très physique.  

Reims échoue au port  
Dans la première demi-finale entre le Celta Vigo et le Stade de Reims, achevée elle aussi aux tirs au but (0-0, 4 tirs au but à 2), les Champenois n’ont pu développer leur jeu alléchant, étalé depuis samedi et considéré comme le meilleur du tournoi. La faute à la solide maîtrise tactique du Celta et à sa bonne occupation des espaces qui lui permit de bien contrôler son adversaire dans un match manquant parfois de relief et d’émotions. Dans l’autre demi-finale, le rêve d’une cinquième finale en six éditions pour Guingamp se heurta au réalisme de Levante, mis en confiance par la rapide réussite de son buteur Pulpon Piquer. Suite à une réaction sporadique en début de seconde période, En Avant frôla une défaite plus large, quand un penalty fut accordé à Pulpon Piquer, fauché par le gardien costarmoricain Enzo Tostivini. Mais l’essai fut raté par le n°10 de Levante, Cerda Agullo. Lors du match pour la troisième place, Reims a retrouvé des couleurs en étrillant Guingamp (5-0). Dans le chapelet des matches de classement disputés en prélude, on remarquera la bonne 5è place du Stade Brestois, obtenue face au KAS Eupen (2-1) et de nature à aviver les regrets laissés aux stadistes par leur quart de finale face à Guingamp dimanche, et le 7è rang de la Sélection du Finistère. « Si on nous avait dit cela avant le week-end, on aurait signé tout de suite. On a vécu une belle aventure et donné une belle image du football finistérien et du travail accompli par les joueurs dans leurs clubs » pouvait savourer Jérémy Laot.  

U15 : la TA Rennes fait sensation  
Dans le tournoi U15, les tirs au but furent nécessaires pour désigner les vainqueurs des quarts de finale (Paris SG, Sarcelles, Guingamp, Ta Rennes) aux dépens respectivement de Concarneau, du Stade Brestois, Saran et du Stade Plabennécois. En demi-finales, le Stade Brestois concéda une courte défaite face au Paris SG (0-1) et Guingamp ne rendit les armes qu’aux tirs au but (0-0, 2 tirs au but à 3) face à la TA Rennes. Face aux Parisiens, les Rennais ont livré une excellente prestation en finale et ils se sont arrogé la victoire su deux beaux buts inscrits en seconde période. Le tournoi des U15 n’a pas eu à pâtir de la comparaison avec celui de leurs aînés au cours d’un week-end ensoleillé et émaillé de plusieurs belles rencontres. Ce cru 2019 a eu de la profondeur et du bouquet.   Y.J.

On peut être adversaires, puis amis après le match. Pour preuve : les joueurs de Levante ont fait une haie d’honneur à ceux du Celta Vigo à l’issue de la finale U17.
(photo Gauthier Le Roux)
Les joueurs de la TA Rennes tout à leur joie après leur succès sans ambage en, finale des U15 face au Paris SG (2-0)
(photo Gauthier Le Roux)