08/06/2019

Festival d’Armor (1ère journée)

Teva Lossec a inscrit d’un bel exter’ du pied gauche le premier des deux buts du Stade Brestois face à Rennes (2-1). (Photo Gauthier Le Roux)


Brest et Reims font le plein
Après le sévère coup de tabac de vendredi, dû au passage de la tempête Miguel qui avait lessivé Plougonvelin et tout le Pays d’Iroise, les sourires étaient revenus sur les visages des organisateurs du Festival d’Armor. Le retour du soleil leur a presque fait oublier les arrivées très tardives du Celta Vigo à 2 h et du Dinamo Minsk à 4 h 45 dans la nuit précédente.
Et à l’issue de la première journée du tournoi U17 ce samedi, suivi par un public plus épais que prévu, le sentiment de satisfaction l’emportait. Car le niveau des seize équipes en lice s’est avéré assez homogène et le jeu souvent de bonne facture.
Quand bien même la participation de certaines équipes n’a pas dépassé un match, avant la seconde journée des éliminatoires qui s’étalera dimanche de 10 h à 17 en prélude aux quarts de finale, les fortunes ont été diverses. Ainsi seules deux équipes (le Stade Brestois et le Stade Reims) ont fait le plein de points en deux rencontres et pris déjà une bonne option sur les quarts.

Le gros revers du Havre
Commençons par le Stade de Reims dans le groupe A. Auteurs d’une courte victoire (1-0) dans un derby tendu avec l’ESTAC Troyes, les Champenois ont ensuite créé une belle sensation en étrillant 4 à 0 les Havrais, trahis par leur défense et qu’on n’imaginait pas aussi fragiles suite à leur succès d’entrée devant la Sélection de Guyane (2-0), pas mal armée sur le plan technique mais manquant d’impact dans les duels. Derrière Reims, trois équipes auront donc à se refaire une beauté lors de la deuxième journée.
Quant aux Brestois dans le groupe D, ils ont débuté le tournoi de la meilleure des manières en parvenant à dicter leur loi aux Rennais (2-1). Grâce à deux beaux buts inscrits par Teva Lossec et Chris Basakila qui encadrèrent un penalty réussi pour Rennes grâce à Arthur Atta. Puis ils sont venus à bout de la belle opposition de la Sélection du Finistère qui rendit les armes sur un habile coup-franc de Samuel Genty et sur un but plus confus de Djeidi Gassama. A noter l’apparition sur le banc stadiste en soutien de Nicolas Marillier et d’Yvan Bourgis de Johan Ramaré, qui portait les couleurs brestoises il y a trois ans.
Mais rien n’est perdu pour Rennes et l’AC Boulogne-Billancourt, auteur d’un nul 0-0) face au Finistère pour qui la récolte d’un point en deux matches risque de peser beaucoup sur la suite de son tournoi.

Levante et Eupen surprennent le Paris SG »
Les débuts du Paris SG dans le groupe B étaient très attendus. Mais ils ont fait souffler un vent de déception avec deux revers en autant de matches. Le premier survint en toute fin de rencontre face à Levante (0-1) lors d’une rencontre intense et indécise jusqu’au bout. Le second fut enduré devant le KAS Eupen (1-2), dont les débuts ont été fructueux avec quatre points au compteur. Pour Lorient et a fortiori Paris, il sera difficile de se frayer un chemin vers les quarts de finale.
Enfin dans le groupe C, le Celta Vigo – un nul face à Guingamp (1-1) et une courte victoire sur Minsk (1-0) – et le Stade Malherbe de Caen, victorieux aussi des Biélorusses (1-0), ont bien ouvert leur compteur de points avant les trois rencontres programmées dans chaque poule lors de la seconde journée.

Yvon Joncour

Les Espagnols de Levante (à droite) ont réussi à s’imposer face au Paris SG, grâce à un but inscrit en toute fin de rencontre.
(Photo Gauthier Le Roux)