Archives de l’auteur : Cyrille

La sélection Finistère Nord 2012

Des Ti-zefs talentueux

En 2011, la Sélection du Finistère avait remplacé au pied levé, sans aucune préparation, l’Academy Medina de Dakar forfait de dernière minute. Après avoir infligé un cinglant 3 à 1 à Lorient en match de classement, elle avait décroché une superbe 5eme place. Cela méritait bien une invitation permanente pour cette sélection qui porte haut les couleurs du football breton.

C’est donc avec un vrai plaisir que nous la retrouverons cette année. Elle alignera l’équipe suivante :

Le Glaunel Romain (St Plabennec), Deniel Julien (St Plabennec), Ganster Florian (AS Brest), Coz Florian (AS Brest), Glaz Jocelyn (Landerneau FC), Le Huerou Damien (EA St Renan), Clech Martin (SC Morlaix), Fleury Mael (PAC), Castel Florian (PAC), Courte Maxime (PAC), Gourlaouen Gurvan (PAC), Marec Benoît (PAC), Damoy Christopher (PAC), Cueff Pierre Antoine (AG Plouvorn), Le Reun Romain (GDR Guipavas), Guillaume Simon (Landerneau FC).

D.L.

J-5 avant le grand rendez-vous

Cette fois, c’est bien l’ultime ligne droite avant le coup d’envoi de la 31e édition du festival d’Armor. L’heure de faire face aux derniers contretemps, le moment de prévoir…l’imprévisible.

C’est désormais presque à plein temps que les organisateurs et les bénévoles travaillent d’arrache-pied pour que la fête soit une totale réussite. Accueil de plus de mille joueurs et accompagnateurs, casse-tête des transports entre les dix sites de compétition (dont Ouessant), concentration extrême pour la sécurité des participants et des milliers de spectateurs, ravitaillement des stands de restauration et buvettes, gestion des parkings, programmation des centaines de rencontres, préparation minutieuse des animations (cocktail, réception, feu d’artifice, match féminin entre les sélections du Finistère et de Loire-Atlantique) : les activités ne manquent pas.

Dernier problème en date, le désistement  du club HJK Helsinki qui devait participer, en U17, au challenge Crédit Agricole. Par un incroyable concours de circonstances, le grand club finlandais n’a pas trouvé assez de billets d’avion pour effectuer le lointain déplacement. C’est donc avec beaucoup de regrets et d’amertune que les organisateurs ont enregistré leur défection. Mais le savoir-faire et surtout la popularité des membres de la commission sportive ont permis, dans l’urgence, de résoudre le problème. Ainsi, c’est le Vannes OC, club du président  Michel Jestin, bien connu à Brest, qui remplacera Helsinki dans le Groupe A du challenge U17 Crédit Agricole.

En croisant les doigts, les organisateurs, sûrs de leur bonne gestion de l’événement, ont désormais les yeux rivés sur le ciel en espérant  de bonnes conditions météorologiques. Mais là, il n’y a rien à faire, si ce n’est attendre….et rêver !

D.L.

Une conférence très attendue

« Quel avenir pour le football amateur ? »

A l’évidence, le thème retenu pour la table ronde organisée dimanche matin, à 10h30, à la salle de sport du stade de Trémeur, dans la cadre de la venue d’Eric Thomas, président de l’Association Française du Football Amateur, et d’Emmanuel Petit, ambassadeur de cette même association, n’a pas laissé indifférent le monde du ballon rond breton. Ainsi, de nombreux responsables et éducateurs de clubs du Finistère ont manifesté leur intention d’y participer.

Autour de MM. Eric Thomas, Alain le Floch, président du district Finistère nord, Stéphane Corre, président du Festival d’Armor et Emmanuel Petit, ce débat permettra d’échanger avec tous les acteurs du football amateur (présidents de club, bénévoles, partenaires, élus, dirigeants, joueurs et joueuses, arbitres, entraîneurs, familles d’accueil etc).

Cette rencontre permettra de dresser le bilan du football amateur, d’évoquer les actions en cours et de se projeter dans l’avenir. Une séance de questions-réponses avec le public conclura cette table ronde qui sera, sans aucun doute, riche d’enseignements.

D.L.

Emmanuel Petit, parrain du Festival d'Armor 2013

Un programme chargé pour Manu Petit

Emmanuel Petit, parrain de la 31e édition du Festival d’Armor, sera présent à Plougonvelin dès le samedi 18 mai pour un week-end particulièrement chargé.

Ainsi, à 10 heures au Théâtre de verdure de l’espace Kéraudy, le champion du monde 98 présidera, en compagnie des élus, la traditionnelle cérémonie d’ouverture du tournoi international, toujours spectaculaire. Accueil des toutes les délégations en tenue officielle, présentation des équipes et remise de cadeaux de bienvenue marqueront cet événement riche en émotions.

Après un bref déjeuner avec les bénévoles de l’intendance et des équipes engagées en U17 dans le challenge Crédit Agricole, Emmanuel Petit, accompagné d’Eric Thomas, président de l’Association Française du Football Amateur, ira à la rencontre des jeunes footballeurs U15 du challenge Paysages d’Iroise.

  • Locmaria-Plouzané, samedi 18 mai entre 14H et 14H30.
  • Plouzané, samedi 18 mai entre 14H45 et 15H15.
  • Lanrivoaré, samedi 18 mai 15H30 et 16H.
  • Plouarzel, samedi 18 mai entre 16H15 et 16H45
  • Ouessant, le samedi 18 mai entre 18H00 et 19H15.

Un grand moment de rencontre avec les équipes de jeunes, les dirigeants, les bénévoles, les partenaires, les élus et la presse.

D.L.

Un tirage au sort alléchant

C’est dans les superbes locaux de la Communauté de Communes du Pays d’Iroise à Lanrivoaré que le président Stéphane Corre, entouré de son comité directeur, a accueilli ses nombreux invités pour la traditionnelle cérémonie du tirage au sort de la 31e édition du Festival d’Armor.

Elus, partenaires, représentants des mondes associatif et sportif ont suivi avec intérêt la présentation de la version 2013 du célèbre tournoi international de football qui se déroulera à Plougonvelin et dans dix communes associées les 18,19 et 20 mai prochains.

Challenge U17 Crédit agricole

Si les deux poules concernant la compétition U17 sont homogènes, elles n’en sont pas moins très sélectives sur le plan géographique.

Ainsi, les trois formations bretonnes (Sélection Finistère Nord, Stade Rennais FC et Stade Brestois 29) se retrouvent dans la même poule B en compagnie des Brésiliens du Sporting Sul et des Espagnols du FC Malaga. Un tirage particulièrement délicat pour les clubs locaux qui, dès les premières rencontres, devront batailler ferme pour décrocher une place dans le dernier carré.

Le tenant du titre, le FC Istres Ouest Provence, se retrouve, lui, dans la poule A avec le RC Standard de Liège (Belgique), l’Alloa Athletic FC (Ecosse), l’HJK Helsinki (Finlande) et le Stade de Reims. Un groupe très ouvert où l’on attend beaucoup du Standard de Liège et des deux représentants français. Mais attention aux Ecossais et aux Finlandais qui, au niveau physique, seront, à coup sûr, très présents.

Challenge U15 Paysages d’Iroise

Avec soixante équipes engagées, le challenge U15 du Festival d’Armor n’a jamais été aussi dense. Les équipes sont issues de toute la Bretagne mais aussi de nombreuses villes françaises (Blois, Perpignan, Cherbourg, La Roche-sur-Yon, Bihorel, Marseille etc..) et de l’étranger (Belgique, Roumanie, Espagne).

Un plateau exceptionnel dont les matches se dérouleront à Plougonvelin, Le Conquet, Lanrivoaré, Saint-Renan, Ploumoguer, Bohars, Plouarzel, Lampaul-Plouarzel, Locmaria-Plouzané, Plouzané et l’île d’Ouessant.

A noter que le champion sortant, le SC Air Bel Marseille, sera encore présent pour défendre son titre acquis de haute lutte et à la surprise générale l’an dernier.

(Le tirage en détail en cliquant sur les liens U17 et U15)

D.L.

Michel Platini

Message du Président de l’UEFA

Au fil de ses éditions, le Festival d’Armor de Plougonvelin a vu défiler sur ses terrains des milliers de jeunes talents, représentant l’incroyable diversité du plus beau jeu au monde qu’est le football. Les dizaines de grandes équipes étrangères et françaises ayant honoré ce tournoi de leur participation représentent trois continents et de nombreux pays à la tradition plus ou moins marquée du ballon rond.

Il est dès lors simple de comprendre l’importance d’un tel événement, également hors des limites du terrain et de la course au trophée, tout prestigieux qu’il soit. Sans minimiser son enjeu sportif, je tiens donc à mettre en avant son caractère social, puisque cette nouvelle édition permettra une nouvelle fois à des centaines de jeunes du monde entier de rencontrer des adolescents issus d’autres cultures et de tisser des liens d’amitié privilégiés, sans distinction de classe ou d’origine.

Ces liens ne peuvent justement se créer qu’à travers une notion essentielle pour tous : le respect. Que ce soit dans la vie de tous les jours ou sur les terrains de football, le respect est ce qui permet à notre société entière, et tout particulièrement à nos jeunes d’apprendre le « mieux vivre ensemble ». C’est pour cette raison que l’UEFA a lancé depuis deux saisons déjà une grande campagne sur ce thème à travers toute l’Europe. Aussi, je suis particulièrement heureux de constater que les organisateurs du Festival d’Armor aient décidé à leur tour de placer cette nouvelle édition sous le signe du respect, une valeur qui, vous l’aurez compris, me tient particulièrement à coeur. J’espère donc maintenant sincèrement que l’ensemble des protagonistes de ce tournoi, qu’ils soient joueurs, dirigeants, arbitres ou simples spectateurs, gardent constamment à l’esprit le mot d’ordre de cette édition et fassent honneur à la réputation de ce bel événement du Pays d’Iroise.

Je ne peux conclure ce court message sans féliciter et remercier bien sûr les organisateurs de cette fantastique manifestation et son Président Stéphane Corre, ainsi que les nombreux bénévoles qui s’investissent des mois durant pour faire de ces quelques jours un moment inoubliable pour tant de jeunes joueurs. Sans vous, votre dynamisme, votre passion et votre dévouement, ces moments uniques de partage et de plaisir n’existeraient pas.

Maintenant, place au jeu ! Que le meilleur gagne et que le football sorte vainqueur !

Salutations sportives.

UEFA-2

Michel Platini
Président de l’UEFA

L’avenir du football amateur

La 31e édition du Festival d’Armor se déroulera à Plougonvelin et dans les communes associées les 18, 19 et 20 mai prochains. Le parrain de cette grande manifestation sportive sera cette année Emmanuel Petit, champion du monde 1998 et ambassadeur de l’Association Française de Football Amateur.

A l’occasion de sa venue en Pays d’Iroise, le président Stéphane Corre et son comité directeur ont souhaité organiser une table ronde sur le thème : « Quel avenir pour le football amateur ? » le dimanche 19 mai à Plougonvelin.

Autour de MM. Eric Thomas, président de l’Association Française de Football Amateur, Alain le Floch, président du district Finistère nord, Stéphane Corre, président du Festival d’Armor et Emmanuel Petit, ce débat permettra d’échanger avec tous les acteurs du football amateur (présidents de club, bénévoles, partenaires, élus, dirigeants, joueurs et joueuses, arbitres, entraîneurs, familles d’accueil etc).

Cette rencontre permettra de dresser le bilan du football amateur, d’évoquer les actions en cours et de se projeter sur l’avenir. Parmi les thèmes qui seront abordés on trouvera : l’implication des collectivités locales, l’impact social du sport, la mutualisation des coûts, la solidarité, le bénévolat, l’importance des partenaires, les familles d’accueil, le foot et la mixité etc…

Une séance de questions-réponses avec le public conclura cette table ronde qui sera, sans aucun doute, riche d’enseignements.

D.L.

« Quel avenir pour le football amateur »
Dimanche 19 mai à 10 h 30 au stade du Tremeur à Plougonvelin
Entrée libre

Brésil, Espagne, Finlande, Ecosse

Marc Quéré et son équipe de la commission sportive du Festival d’Armor peaufinent encore la composition des plateaux de l’édition 2013 du tournoi international de football de la pointe bretonne.

Si, pour la compétition U15, le challenge Paysages d’Iroise, quelques doute subsistent encore, l’affiche des U17, pour le challenge Crédit Agricole, est, elle, définitivement arrêtée. Dix équipes venues du Brésil, d’Espagne, de Belgique, d’Ecosse, de Finlande et de France se disputeront le titre sur les terrains du stade de Trémeur à Plougonvelin les 18, 19 et 20 mai prochains.

Vainqueur surprise en 2012, le FC Istres Ouest Provence reviendra cette année encore pour défendre son titre acquis de haute lutte devant le Stade Brestois l’an dernier. Le Stade Rennais, titulaire de six titres (1994, 2002, 2004, 2006, 2010 et 2011) aura lui  à cœur de retrouver son lustre pour sa 23ème participation au festival d’Armor.

Il en sera de même pour le Royal Standard de Liège, vainqueur en 1996 et 2001, qui offre toujours des prestations de qualité basées sur un football à la fois physique et technique. Mais il aura fort à faire face aux jeunes du Stade Brestois qui, ces dernières années, sont passés bien près du sacre.

On retrouvera cette année encore les Brésiliens de l’Atletica Sporting Sul, club de la dixième ville du Brésil et grand rival du Grémio Porto Alegrense, plusieurs fois champion du Brésil. Comme c’est désormais une tradition, une sélection du District 29N tentera de tirer son épingle du jeu et, en tout cas, de montrer la qualité de la formation prodiguée en Bretagne.

Côté nouveauté, c’est la venue du grand club espagnol de Malaga qui attirera tous les regards. Actuellement quatrième de la Liga et toujours en course en Champions League, le club andalou est réputé pour son centre de formation, l’un des meilleurs d’Espagne. Autre nouveauté, la venue du célèbre Stade de Reims qui vient de retrouver l’élite du football français  après bien des années de purgatoire. Nul doute que la fameuse tunique rouge et blanche des Champenois ravivera bien des souvenirs chez les anciens.

Enfin on découvrira avec plaisir la formation écossaise de l’Alloa Football et Athletic Club Limited et celle du HJK Helsinki (Finlande) dont le football, basé sur un engagement physique de tous les instants, pourrait faire la différence.

Plateau U17 : Sporting Sul (Brésil), FC Malaga (Espagne), Royal Standard de Liège (Belgique), Alloa Football Club (Ecosse), FC Istres Ouest Provence, Stade Brestois 29, HJK Helsinki (Finlande), Stade Rennais FC, Stade de Reims, Sélection 29N.

La compétition U15 qui regroupera soixante équipes réparties en douze groupes sera, elle aussi, particulièrement relevée. Ainsi, pratiquement toutes les équipes qui ont disputé les phases finales du championnat régional  seront présentes à Plougonvelin et sur les terrains des communes associées. S’y ajouteront les formations étrangères de Gironnella (Espagne), Craiova (Roumanie) et les clubs belges du Standard de Liège, FC Seraing et FC Vise.

N’oublions pas non plus les clubs français qui s’aligneront pour la gagne : FC Istres, Stade Rennais, FC Lorient, Stade Brestois, EA Guingamp et le SC Marseille, surprenant et bien sympathique vainqueur l’an passé.

Nous présenterons plus en détails le reste du plateau U15 lors du tirage au sort des groupes.

D.L.

Palmarès des Trophées Philippe Séguin de la Fondation du Football

Le Festival d’Armor honoré

« C’est déjà une très belle performance d’avoir été retenu pour la phase finale. Nous devons maintenant travailler notre projet pour réussir le grand oral devant le jury et décrocher une place sur le podium. »

C’est avec un plaisir non dissimulé que le président Corre a annoncé la bonne, l’excellente nouvelle aux membres du comité directeur du Festival d’Armor : après l’étude de 300 initiatives sociales et éducatives venues d’associations sportives de toute la France, le jury de la 5e édition des « Trophées de la Fondation du Football Philippe Séguin » a retenu, avec quatre autres dossiers, celui envoyé par le Festival d’Armor.

Les cinq finalistes se retrouveront le vendredi 29 mars au siège de la Fédération Française de Football pour convaincre oralement le jury final et tenter ainsi de décrocher un des trois prix mis en compétition.

C’est l’engagement du Festival d’Armor pour le Développement Durable et, plus particulièrement, son opération « Un but, un arbre » (autant d’arbres plantés que de buts marqués chaque année sur l’ensemble du tournoi) qui a attiré l’attention du jury.

Dans quelques jours, le président Corre et Didier Leclerc, chargé de la communication du festival, iront exposer leur initiative, mise en place en partenariat avec le Crédit Agricole, lui aussi enchanté par cette première reconnaissance nationale. Le grand oral se déroulera en deux parties : 10 minutes d’exposé et 10 minutes de questions-réponses.

Il faudra ensuite attendre le vendredi 31 mai pour connaître le verdict annoncé lors de la journée nationale des bénévoles et de la finale de la Coupe de France.

Du côté de la pointe du Finistère, on croise les doigts.
D.L.

Emmanuel Petit, parrain du Festival d'Armor 2013

Emmanuel Petit, parrain de la 31ème édition en 2013

Après Christian Karembeu (2010) et Stéphane Guivarc’h (2011) c’est un troisième champion du monde 1998 que le Festival d’Armor accueillera les 18, 19 et 20 mai prochains. Emmanuel Petit a en effet accepté l’invitation des organisateurs pour parrainer l’édition 2013 du tournoi international de football.

L’auteur du troisième but français de l’inoubliable finale contre le Brésil présidera, le samedi 18 mai, la cérémonie d’ouverture du tournoi en présence de tous les participants et des élus. Il visitera ensuite les différents sites ou se déroulent les compétitions. Il participera également le dimanche 19 mai à 11 heures au stade de Trémeur à Plougonvelin à une table ronde sur le thème « Quel avenir pour le football amateur ».

Emmanuel Petit est né à Dieppe le 22 septembre 1970. Repéré par Pierre Tournier à l’âge de 14 ans, alors qu’il évoluait à l’ES Arques, il rejoint l’AS Monaco en 1985. À 19 ans, il intègre l’équipe professionnelle, championne de France en titre. Un an plus tard, grâce à une fulgurante adaptation, il obtient sa première sélection en équipe de France. En 1991, il remporte son premier trophée avec l’ASM, la Coupe de France. En 1997, Il décide alors de franchir un palier et quitte le championnat de France, pour l’Angleterre, où son ancien mentor, Arsène Wenger lui demande de le rejoindre à Arsenal.

Dès son arrivée, le Français est replacé en milieu récupérateur par Wenger. C’est une lumineuse idée, puisque Petit explose littéralement à ce poste. Auréolé d’un titre de champion d’Angleterre, il parvient même à décrocher une place dans la sélection française pour la Coupe du Monde 1998 grâce à sa polyvalence.

Il tente alors l’aventure barcelonaise. Petit fera une année au FC Barcelone, mais cela se soldera par un échec malgré son transfert de 12,2 M €. Son jeu rugueux et physique ne correspond pas à la technique flamboyante de la Liga. Il retourne alors en Angleterre, à Chelsea. Il se refait une santé chez les Blues, formant un duo de milieu défensif exceptionnel avec Frank Lampard. Rongé par des blessures au genou, il décide d’arrêter le football en 2005, à l’âge de 34 ans.
Après sa carrière, il entame une carrière de consultant TV et, en 2008, il publie un livre intitulé À fleur de peau (co-écrit avec Jérôme Le Fauconnier) dans lequel il s’en prend notamment à l’Olympique de Marseille ainsi qu’à Zinédine Zidane.

D.L.

Tirage au sort 2013 le 5 avril

C’est le vendredi 5 avril à 18 h15 dans les superbes locaux de la Communauté de Communes du Pays d’Iroise à Lanrivoaré que le président Stéphane Corre, entouré de son comité directeur, accueillera avec bonheur les élus nationaux, régionaux, départementaux et communaux ainsi que de nombreux représentants du monde économique, associatif et militaire pour le tirage officiel de l’édition 2013 du Festival d’Armor.

En présence des représentants du Crédit Agricole et de Paysages d’Iroise, sponsors officiels du tournoi U17 et du tournoi U15, Stéphane Corre tracera les grandes lignes du tournoi international qui se déroulera les 18, 19 et 20 mai sous le parrainage d’Emanuel Petit, champion du monde 1998.

D.L

Bonne année 2013

Le Comité Directeur, le Conseil d’Administration, et les trois cents bénévoles du FESTIVAL D’ARMOR, vous souhaitent une bonne et heureuse année 2013 et vous donnent rendez-vous pour la 31 éme Edition les 18,19 et 20 mai 2013

 

 

Un but = un arbre à Ouessant

Opération plantation

Depuis l’édition 2010 du Festival d’Armor, les organisateurs ont décidé de se joindre, à leur niveau, aux multiples campagnes nationales et internationales pour la sauvegarde de la planète. Ainsi, outre l’utilisation de gobelets et d’emballages entièrement recyclables pour les buvettes et les services de restauration rapide, ils ont lancé une opération originale et parfaitement en phase avec le développement durable :

                                 « DES BUTS ET DES ARBRES »

2009 : Stéphane Corre, Président du Festival d’Armor, crée une commission ENVIRONNEMENT avec pour objectif  la sensibilisation des jeunes à la préservation de la planète. Jean-Michel Gélébart, membre du comité directeur du Festival d’Armor, assure la direction de cette commission. Serge Caradec, membre du comité directeur du Festival d’Armor, émet l’idée d’ « 1 But = 1 Arbre » dont la finalité est de planter un arbre par but marqué durant la compétition

2010 : Lancement de l’opération. Le Festival d’Armor invite l’association TAM HA TAM et met à l’honneur le collectif d’Ecocitoyens de Plougonvelin.  Depuis 2010, plus de 1.000 arbres ont été plantés sur l’ensemble du Pays d’Iroise, du Pays de Brest et sur les îles de Molène et Ouessant.

2012 : le Crédit Agricole du Finistère devient le parrain de l’opération « 1 But = 1 Arbre »

Les cérémonies de  plantations sont l’occasion de rencontres conviviales et intergénérationnelles particulièrement  enrichissantes. Les enfants  acceptent avec plaisir cette leçon de choses d’autant que l’initiative vient de leur club de football préféré. Ils ne sont pas peu fiers de planter leur arbre, dont ils devront surveiller la croissance, étiqueté à leur nom

Le choix des essences se fait avec les spécialistes de la protection du littoral, les services du Département, de la CCPI pour assurer la compatibilité avec nos régions, nos sols et la biodiversité

Le Festival d’Armor, ce sont aussi des actions fortes pour l’environnement avec l’utilisation d’emballages et gobelets recyclables et l’Incitation aux transports collectifs et covoiturage

TROPHEES PHILIPPE SEGUIN DE LA FONDATION DU FOOTBALL

Créés à l’initiative de Philippe Séguin, premier Président de la Fondation du Football, « Les Trophées du football Philippe Séguin  » ont pour objectif de détecter, récompenser et promouvoir la mise en place par les clubs d’actions citoyennes simples à reproduire

OCTOBRE 2012 : Le Festival d’Armor prépare et envoie un dossier de candidature

FEVRIER 2012 : Sur 300 dossiers venus de toute la France,  notre action pour l’environnement avec l’opération « 1 But = 1 Arbre » est retenue parmi les cinq meilleurs projets pour participer au grand jury final dans la catégorie «Programme vert »

MARS 2013 : Stéphane Corre, Président du Festival d’Armor et Didier Leclerc, responsable de la commission communication, se rendent au siège de la Fédération Française de Football pour défendre leur dossier « 1 But = 1 Arbre » et par là-même assurer la promotion du Festival d’Armor, de la région et de la commune de Plougonvelin

VENDREDI 31 MAI 2013 : Proclamation des résultats (5 finalistes pour 3 places sur le podium) à l’occasion de la Journée nationale des bénévoles et de la Finale de la Coupe de France

D.L.

Grande soirée des bénévoles

Pour célébrer joyeusement ses trente ans et remercier tous ceux qui ont participé à cette grande aventure, le Festival d’Armor organise une grande soirée des bénévoles le 8 décembre 2012 à l’Espace Kéraudy. Cette réception sera l’occasion de revenir en images et en musique sur les 30 ans de la grande manifestation sportive de Plougonvelin.

Les bénévoles qui ont participé à cette grande saga doivent prendre contact avec les organisateurs afin de recevoir leur carton d’invitation valable pour deux personnes.
Contact : Stéphane Corre (06.14.21.54.65 ou stephanecorre@wanadoo.fr), Yvon Lainé (06.29.34.47.11 oulaine.yvon@wanadoo.fr), Marc Quéré (06.45.86.39.22 ou maquere@wanadoo.fr)

Grande campagne de promotion

Afin de présenter chaque année à son fidèle public amateur de beau football la meilleure affiche possible, le comité directeur du Festival d’Armor a décidé de lancer une campagne de promotion auprès des grands clubs européens et français.

Des émissaires du comité d’organisation vont, au fil des semaines, nouer des contacts directs avec les représentants des centres de formation des clubs continentaux les plus renommés.

Ainsi, dès le week-end des 15 et 16 septembre derniers, le président Stéphane Corre, accompagné de Loïc Le Ru, membre de la commission sportive, s’est rendu outre-Quiévrain pour rencontrer les dirigeants du RSC Anderlecht, du Royal Standard de Liège (Belgique) et du PSV Eindhoven (Pays Bas).

A chaque fois, les représentants du Festival d’Armor ont été chaleureusement accueillis par les dirigeants de ces trois clubs prestigieux qui ont ouvert toutes grandes les portes de leurs installations.

A Anderlecht, Mr Collignon s’est dit intéressé par le niveau de jeu présenté à chaque édition du Festival d’Armor, alors que M. Rémi De Groot, co-responsable de la commission « tournoi » au PSV Eindhoven a assuré qu’il présenterait la candidature de Plougonvelin aux dirigeants des équipes de jeunes. A noter que ces derniers refusent systématiquement les « tournois de masse » avec des équipes régionales. Un bon point pour le Festival d’Armor qui possède le label international.

Enfin, Christophe Dessy, responsable du centre de formation du Standard de Liège, a dit tout le bien qu’il pensait du festival, mais en précisant que le Standard recevait désormais de plus en plus de demandes de pays émergents comme Dubaï.
Pour concrétiser et conforter ces projets, Stéphane Corre a également rencontré Francis Goffard qui a accepté de représenter désormais les intérêts du Festival d’Armor aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

Le Sud rafle la mise

Pour un coup d’essai, ce fut un vrai coup de maître. Dimanche après-midi, pour leur première participation au festival d’Armor de Plougonvelin, le  FC Istres Ouest Provence et le SC Bel Air Marseille ont remporté respectivement les challenges U17 Crédit Agricole et U15 Paysages d’Iroise. Deux beaux vainqueurs qui ont déjoué tous les pronostics et qui ont été fêtés comme il se doit par les cinq mille spectateurs massés autour des terrains du stade de Trémeur.

Ici c’est Brest !

On salue souvent et à juste titre, le savoir-faire des éducateurs des centres de formation des grands clubs professionnels. Sens du jeu, du placement, maîtrise technique et tactique, condition physique irréprochable, les jeunes apprentis footballeurs des structures éducatives sont parfaitement formés à la pratique d’un futur métier difficile. Mais les centres de formation ne sont pas les seuls à façonner l’élite de demain. Certains clubs aux moyens plus modestes tirent aussi leur épingle du jeu.

On en veut pour preuve l’exemple du Stade Brestois 29. Vainqueur du challenge U15 l’an dernier, demi-finaliste de la Coupe Gambardella cette année, le club breton a, durant les trois jours du Festival d’Armor, démontré la qualité de son vivier U17 qui a raté d’un rien la victoire finale. C’est en effet après un parcours remarquable que, pour un tir au but manqué, les Brestois ont laissé le titre à leurs homologues et talentueux adversaires istréens.

Déjà, en demi-finale face au tenant du titre avec le record de victoires, le Stade Rennais, les Rouge et Blanc avaient parfaitement tenu la comparaison en faisant jeu égal, tant au niveau de la créativité que dans l’occupation des espaces, avec des Rennais qui ne trouvèrent jamais la faille. Vainqueur aux tirs au but (3-1), Brest rêvait alors du titre qui lui échappe depuis… trente participations consécutives au festival. Dans l’autre demi-finale, Lorient et Istres ne parvenaient pas non plus à se départager et la séance des penalties (8-7) donnait son billet pour la finale à la formation méridionale.

« Si vous nous invitez, nous reviendrons l’an prochain avec grand plaisir et ce sera pour gagner car votre tournoi est l’un des plus beaux de France » expliquait pour remercier les organisateurs le coach du FC Istres samedi soir au terme de la première journée du tournoi. Il était alors loin de s’imaginer qu’il repartirait deux jours plus tard avec le Challenge Crédit Agricole sous le bras.

On peut dès lors facilement imaginer l’explosion de joie que fut celle des Provençaux lorsque leur gardien, Jordan Gil, au terme de la finale (0-0), détourna le dernier tir au but d’un Brestois (4-3). Incroyable ! Le public, déçu de la défaite des siens, ne bouda pas pour autant son plaisir en nourrissant par de nombreux applaudissements la superbe cérémonie de remise du trophée, copiée sur celle de la Ligue des Champions.

On retiendra de cette 30e édition la grande qualité de jeu proposée par les acteurs et, en particulier par ceux du dernier carré. Ces jeunes de moins de 17 ans ont déjà un acquis et un niveau technique remarquables. C’est un régal de les voir s’exprimer sur le terrain. Et dire que seulement une poignée d’entre eux décrocheront le Graal en devenant professionnels…

Ah la Bonne Mère !

Dans le Challenge U15 Paysages d’Iroise, l’énorme surprise est venue du Vieux Port avec la victoire que personne n’attendait : celle du SC Bel Air qui découvrait la Bretagne. Club de quartier, cette structure marseillaise se consacre uniquement aux jeunes. Pas d’équipe première, pas de compétitions adultes, juste l’éducation de jeunes à travers les vertus du sport et du football.

On ne donnait pas cher de leur chance de passer les phases de poule, ils l’ont fait sans coup férir. Les seizièmes de finale allaient être la marche de trop… Que nenni ! En pratiquant un football certes moins léché que celui des clubs pro mais tellement généreux, ils passaient l’étape sans souci, puis celle des quarts de finale contre le favori Concarneau pour, contre toute attente, se retrouver en demi.

C’est alors qu’ils parvinrent à hausser encore un peu plus leur niveau –  un peu trop d’ailleurs parfois dans l’engagement physique – pour sortir le grand Standard de Liège médusé. Vainqueurs 2-1, les Marseillais encaissaient leur premier but depuis le début de la compétition !

Restait la dernière marche face au « grand » Guingamp qui avait sorti plus tôt dans la matinée Lorient et Vannes. Un gros morceau pour les sudistes qui avaient déjà perdu deux joueurs, suspendus pour deux cartons rouges. Dominés mais jamais véritablement débordés, ils jouaient sans complexes, disputant tous les ballons sans vergogne malgré la supériorité technique des Bretons, et parvenaient à marquer juste avant la mi-temps. Le plus dur était fait, car la force physique, l’abnégation, le culot, la vitesse des Marseillais suffisaient à anéantir le pressing des Guingampais, incapables de trouver la clé et de s’adapter à une telle opposition.

Au coup de sifflet final (1-0), ce fut un délire. Les minots étaient aux anges et leur entraîneur au bord des larmes au moment de remercier les organisateurs et le public.

« Nous n’oublierons jamais que vous nous avez donné notre chance en nous invitant. Ce tournoi restera à jamais gravé dans nos cœurs. C’est le plus beau. »

C’est cela aussi, le Festival d’Armor.

D.L.